Victor, Alfred, Paul Vignon (1847 - 1909)

Victor, Alfred, Paul Vignon est un artiste peintre et graveur français, né en 1847 à Villers-Cotterêts, Aisne, décédé et inhumé à Meulan, Yvelines en 1909.

Biographie de Victor Vignon

Œuvres de Victor Vignon


Victor VIGNON est un peintre de paysage, de natures mortes, un aquarelliste, un graveur qui usait d'un dessin précis ce qui le séparait radicalement de ses compagnons impressionnistes. Vers 1869 Victor Vignon a été l'élève de Camille Corot. Doué d'une extrême sensibilité , de remarquables qualités de coloriste, Victor Vignon a traduit la campagne avec un charme ému, qui touche profondément. Il fit en 1884 une exposition qui obtint un grand succès. Il est intéressant de noter que cet élève de Camille Corot, également ami de Adolphe Cals, fut ensuite le compagnon de Camille Pissarro et de Cézanne à Auvers-sur-Oise en 1874-1876, et qu'il exposa avec les impressionnistes de 1880 à 1886. Victor Vignon constitue donc un témoignage concernant les liens mal connus qui pouvaient exister entre Corot et les peintres de Barbizon, et les impressionnistes.
Aujourd'hui la majorité des toiles de Victor Vignon se trouvent dans des collections privées, seulement quelques toiles étant dans les collections publiques.


Cliquer sur les flèches pour avancer les images !



Catalogue de tableaux modernes, composant la collection de M. F. Stumpf et dont la vente a eu lieu à Paris, Galerie George Petit le 7 mai 1906 à Paris.

M. F. Stumpf était un grand industriel francais collectionneur de tableaux.
M. F. Stumpf soutenait de son mieux Victor Vignon et dont l'œuvre le séduisait tellement qu'il possédait jusqu'à 150 toiles.

«Enfin, j'arrive à l'un des peintres contemporains, que M. Stumpf a défendus avec le plus de chaleur, un de ceux à qui il avait donné toute son affection; je veux parler de Victor Vignon. » « Vignon a signé des chefs-d'œuvre et sans la ferme volonté qu'avait M. Stumpf de l'imposer, son nom serait presque ignoré de la masse du public. Peintre et graveur, il a accompli sa mission d'artiste avec une magnifique simplicité… » « Par son mode d'expression, par la vibratilité de sa lumière, Victor Vignon fait nettement partie de la phalange d'élite qui a conduit l'art contemporain à l'ère d'émancipation… » Victor Vignon ne possède de personne…, ses tableaux se reconnaissent sans qu'il soit utile de s'aider d'une signature…» « Victor Vignon est un émotif d'une extrême sensibilité. »
L. Roger-Milès
( "Catalogue de Tableaux Modernes composant la Collection, de M. F. Stumpf" )

Collection

4 reproductions de tableaux de Victor Vignon de la collection M. F. Stumpf :
"Hameau de Jouy-le-Comte", "Hameau de Bonneville", "La route", "Le chemin de Four, à Auvers".

La description de 3 de ces toiles est ainsi présentée :

- Dans la toile "Hameau de Jouy-le-Comte", « au flanc du coteau, le hameau dresse ses maisons et dessine sa rue entre deux longs murs. A gauche, à l'extrémité d'un sentier plus bas que les maisons, un lavoir communal. Plus bas, une femme est debout contre un des arbres qui se dressent sur la pente verte. »

- "Dans le "Hameau de Bonneville", « c'est au commencement du printemps, par un matin clair : un soleil frais caresse les murs des fermes qui se trouvent à droite et vers le fond. Dans le pré, aux herbes qui croissent d'un vert tendre, un sentier est tracé que suit une paysanne portant un panier au bras droit et un autre panier sous le bras gauche. A gauche, un arbre aux branches dépouillées semble mort dans cette nature qui s'éveille. Le ciel est bleu, avec quelques nuages blancs. »

- Dans "Le Chemin de Four, à Auvers" « A gauche, le chemin qui monte. A droite, à mi-côte, des constructions coiffées de tuiles rouges, au-dessus desquelles on aperçoit le clocher de l'église. Une femme en marmotte blanche et rouge monte la côte plantée d'arbres. C'est l'hiver : les branches sont dépouillées, et dans le ciel clair cependant, les nuages sont balayés par la rafale. »

Collection de M. Le Comte Armand Doria, tome premier : Catalogue de Tableaux Modernes , 1899 (Auteurs : Chevallier, Paul et M. Georges Petit)

« Voilà encore un peintre que le snobisme du boulevard ignore, et qui atteint au soir de la vie, sans que le grand public ait inscrit son nom sur les tables de cire de la mode. Heureusement, ses longues années de lutte ne sont pas demeurées indifférentes aux amateurs éclairés, et le Comte Armand Doria, pour sa part, avait, dès le temps où la personnalité de Vignon s'était dégagée, compris qu'il y avait là un talent très digne d'être encouragé.
Dans la phalange des impressionnistes, qui ne voulaient traduire la nature qu'avec une vérité dégagée du formulaire de la routine, et qui cherchaient une notation convenable à la meilleure expression de cette vérité. Vignon me fait L'effet d'avoir été un peu ce que fut Chintreuil dans le groupe de l'école de 1830.
Il aime les horizons étendus, les longues portées de regard par delà les champs et les prairies, au-dessus des collines, dont l'épaule s'offre complaisante à soutenir la voûte du ciel: et il aime la mélancolie des automnes aux arbres revêtus de leurs frondaisons, aux branches où ne pèsent plus les nids, et la tristesse des hivers, où le soleil, quand il se montre, semble un sourire ironique et froid sur la détresse des choses.
»
Dans ce livre, un chapitre est consacré à Victor Vignon et quelques unes de ses œuvres sont précisées avec leur description: - Vaux, près de Champagne (Seine-et-Oise) (1885) - Chaumières à Chenival (1889) - Chemin du Cimetière à Jour-le-Comte (Seine-et-Oise) (1885) - la vallée du Saussiron, vue de la plaine de Fontenille (1888) - Le Chemin des Vignes, à Hédouville (Seine-et- Oise) - La Maison du père Mayeux, à Varangeville (1887) - Plaine des Chaines, près Val-Hermay - Pot et Fruits. - Jouy-le- Comte (Seine-et- Oise) - Jouy-le-Comte (La Gavée) - Saint-Nicolas, effet de brouillard (Vallée de l'Oise) - Parmain (Seine-et-Oise) (1886) - Femme épluchant des pommes de terre - Le Chemin de la Plaine de Fontenelle.
( Catalogue de Tableaux Modernes, composant la Collection du Comte Armand Doria , 1899 )

Eglise

L'Eglise de Jouy-le-Comte (Vue du Chemin du Cimetière)
(Huile sur toile, 33 x 45,7 cm)
Coll. Part.

La description de cette toile dans le "Catalogue de Tableaux Modernes" est la suivante :
A mi-côte, l'église s'élève, flanquée du presbytère. Un chemin montant y conduit, bordé de bruyères et d'arbres; à droite les maisons du village, de l'autre côté de la campagne. Au loin les collines. La neige est tombée; la terre est froide, et dans le ciel qui s'éclaire de soleil d'hiver, les oiseaux affamés s'élèvent en un grand vol bruyant.

Sites sur Victor Vignon

- Site WEB avec reproduction de 18 tableaux de Victor Vignon

avec notamment :
- Entrée du village, 1875 (coll. part.)
- Femme du fermier près de la maison, 1885 (coll. part.)
- Le Hameau en Hiver, 1895 (coll. part.)
- Mère et enfant en promenade (coll. part.)

- The Web Gallery of Impressionism

12 tableaux sont présentés.

- Web Gallery of Art

Le tableaux :"La croisée des chemins" est reproduit.

- Les signatures de Victor Vignon
Les divers types de signatures sont donnés à titre d'information, à partir de tableaux signés de Victor Vignon.